Génocide Vendéen

Vendean Genocide      CONTACT        

      La Carte      Les Massacres      Les Evènements      -Le Déni-      En savoir plus      Notre Projet


Le Déni Républicain

Merci de nous informer sur les commentaires négationnistes de nos politiques
Les massacres de 1794 sont le résultat d'une politique d'extermination planifié, systématique et de masse voulue par un état sur une population civile: le Génocide Vendéen.

Pour ne pas ternir la révolution et le système républicain, ces horreurs sont volontairement ignorées par le pouvoir politique depuis l'acte génocidaire et jusqu’à nos jours. Quand est-ce que cette propagande s’arrêtera et que nos dirigeants auront la noblesse de traiter ce sujet avec dignité et respects pour ces populations civiles exterminées en 1794?


La liste ci-dessous reprend les commentaires négationnistes portant sur le génocide vendéen proférés par des politiques de notre époque ainsi que du passé.

Déni de Sylviane Bulteau Comme ces massacres n'ont pas été perpétrés seulement en Vendée...donc, il n'y a pas génocide...
"Si la réalité des massacres perpétrés en Vendée n'est pas contestable, ils n'ont pas concerné toute la Vendée, pas la seule Vendée. Les insurrections fédéralistes girondines en Normandie et dans le Lyonnais à la même époque ont aussi été réprimées dans le sang. Il n'y a donc eu ici ni génocide, ni populicide." Sylviane Bulteau, députée et conseillère générale PS - Journal Ouest-France, 18 avril 2013.


Soutien de Jean Jaurès à l'entreprise génocidaire Quand un pays est acculé...la mort, l'extermination d'une population, même civile, est la solution
Evoquation sur la période troublée de la Terreur. "Quand un grand pays révolutionnaire lutte à la fois contre les factions intérieures armées, contre le monde, quand la moindre hésitation ou la moindre faute peuvent compromettre pour des siècles peut-être le destin de l'ordre nouveau, ceux qui dirigent cette entreprise immense n'ont pas le temps de rallier les dissidents, de convaincre leurs adversaires... ils demandent à la mort de faire autour d'eux l'unanimité immédiate dont ils ont besoin." Jean Jaurès.

Le Génocidaire, Lazare Carnot Alors que le général Turreau, dans une lettre du 17 janvier 1794, demande à Lazare Carnot, membre du comité de salut public, de préciser la conduite à tenir vis-à-vis des populations : « Que doit-on faire des femmes, des enfants, des suspects, des prisonniers ? » Carnot répond le 8 février : « Tu te plains, citoyen général, de n'avoir pas reçu du Comité une approbation formelle à tes mesures... Tue, tue, extermine les brigands jusqu'au dernier, voilà ton devoir.» Lazare Carnot


Jean Christophe Grellety Oui, Robespierre et ses amis n'ont commis aucun Génocide en Vendée, ni dirigé une Terreur...terrible 23 janvier 2013 - Jean-Christophe Grellety, Mediapart "...C'est que l'accusation portée contre Robespierre et derrière lui contre la Révolution est comico-tragique dans la mesure où ce sont les contre-révolutionnaires qui commirent des massacres contre les soldats de la Révolution et contre les partisans de la Révolution parce qu'ils ETAIENT l'incarnation de la Révolution..."





Génocide vendéen, massacres, 1794, Vendée, génocide en Vendée, Génocide

XXX