Vendée Genocide

Français      CONTACT        



Les Mauges, La Vendée, Le Pays de Retz, Le Loroux, Le Clissonais, Le Mauléonnais        



The Map      The Massacres      The Events      Learn More      The Projects        



Associations

aiming to find the historical facts on this black period of the French History.



Souvenir Vendéen


Vendéens et Chouans


Fils et Filles Descendants des victimes de la Guerre et du Génocide Vendéen

La lettre Vérité pour la Vendée


La Maraîchine Normande


Les Archives de la Vendée


Vendée Militaire, Le Blog

Books in French to learn more on this period



Vendée 1793-1794, une étude juridique

Présentation de l'éditeur
Si les faits qui se sont produits en Vendée en 1793-1794 avaient lieu aujourd'hui, comment seraient-ils qualifiés au regard du droit pénal international : crimes de guerre ? crimes contre l'humanité ? crime de génocide ? et qui sont ceux dont la responsabilité pénale devrait être mise en cause ? Telles sont les questions auxquelles ce livre essaie de répondre. Une polémique est née aux alentours de la célébration du bicentenaire de la Révolution française à propos d'un "génocide franco-français" qui aurait été commis en Vendée. Ce n'est cependant que dans le courant de la décennie suivante que les crises de l'ex-Yougoslavie et du Rwanda et les violences qu'elles ont engendrées ont donné lieu à l'institution de tribunaux pénaux internationaux spécialisés en 1993 et 1994, puis d'une Cour pénale internationale en 1998 qui ont précisé les concepts de crime contre l'humanité et de crime de génocide et actualisé la jurisprudence sur les crimes de guerre. "Génocide" est le nom d'un crime. C'est donc par une analyse juridique au regard des normes du Droit précisées par les tragiques expériences du XXe siècle que doivent être complétées, voire révisées, les analyses historiennes sur cette controverse.

Biographie de l'auteur
Proche de la soixantaine, Jacques Villemain est diplômé de Sciences Po Paris, option droit, et énarque ; il sert comme haut fonctionnaire au Ministère des Affaires étrangères depuis plus de trente ans, notamment à la direction des affaires juridiques. Il a été en poste à La Haye en charge des relations avec les tribunaux pénaux internationaux et la Cour pénale internationale. Ce diplomate et juriste vient de publier un livre remarquable, tel qu’il n’en existait aucun, à notre connaissance, sur la guerre de Vendée. Il y apporte, en effet, toute l’expertise d’un spécialiste en droit pénal et en droit humanitaire international et il y fait preuve de sa connaissance des jurisprudences qui se sont établies au sujet des crimes contre l’humanité et des « génocides » depuis les drames dans l’ex-Yougoslavie et au Rwanda et depuis le vote en juillet 1998 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, la Cour pénale continuant d’établir des jurisprudences. Source : Souvenir Vendéen

Souvenir Vendéen

Présentation de l'éditeur
La lutte fratricide qui déchira plusieurs départements de l'ouest de la France à partir de 1793 continue de susciter les passions et de diviser les historiens à travers un nom : la Vendée ! Soulèvement populaire ? Fanatisme religieux ? Complot nobiliaire ? Quel a été le moteur de l'insurrection ?
Émile Gabory, qui consacra en son temps sept ouvrages au problème vendéen, met quant à lui l'accent sur l'aspect populaire du mouvement et insiste sur l'importance de la question religieuse. Après avoir analysé le développement de l'Armée catholique et royale, détruite finalement dans les marais de Savenay, il étudie les derniers soubresauts vendéens symbolisés par Charette et Stofflet. L'auteur ne se limite cependant pas au seul aspect vendéen du conflit. La chouannerie bretonne et le désastre final de Quiberon sont également abordés. Le rôle de l'Angleterre et des Bourbons est souligné. Napoléon et Marie-Caroline, duchesse de Berry, illustrent les derniers feux de l'épopée vendéenne.

Biographie de l'auteur
Historien et archiviste, Émile Gabory (1872-1954) a dressé une fresque historique des insurrections de l'Ouest de 1793 à 1832.

Souvenir Vendéen

Présentation de l'éditeur
L'enfant n’a pas quatre ans, son petit frère treize mois, et ils sont avec leur mère que les soldats emmènent pour la fusiller, le 15 février 1794 à Chavagnes, en Vendée. On les presse tant qu’il perd son sabot et la main qui tenait la sienne. Comme il retourne au village en pleurant, il est recueilli par le chef des massacreurs, qui l’emmène… Écartant les faux, même célèbres, débusquant nombre d’inédits souvent dérangeants, cet ouvrage livre des témoignages horrifiants, et qui sont pourtant la vérité ultime des bourreaux comme des victimes.

Biographie de l'auteur
En ce terrible hiver de 1793-1794, la Liberté instaurée en 1789 a laissé place à la Terreur, qui trouve en Vendée son champ majeur d’expérimentation. Mises en perspective, ces archives permettent de mieux comprendre le « massacre démocratique », premier en date dans l’histoire de l’inhumanité. L’invention d’une « race maudite » et d’un « homme nouveau » entièrement voué à la purification, au point de s’arracher l’âme. L’absence d’ordre écrit, le déni qui précède le crime et qui permettra de le nier. Avec en face « l’homme fragile » qui trouve en lui la force de ne pas s’enfermer dans la douleur, la haine et le passé. Alain Gérard dirige le Centre vendéen de recherches historiques. Ses travaux on été notamment couronnés par l'Académie française des sciences morales et politiques. Outre ses ouvrages publiés au Centre (Les Vendéens des origines à nos jours ; la Guerre de Vendée ; D'une grande guerre à l'autre. La Vendée 1793-1914, etc), il a fait paraître chez Fayard, Par Principe d'humanité, la Terreur et la Vendée. Il vient de faire paraître au CVRH, une édition critique des Mémoires de la marquise de La Rochejaquelein.

La Grande Histoire des Guerres de Vendée

Présentation de l'éditeur
Qui mieux que l'auteur de La Cause du peuple et directeur de la chaîne Histoire pouvait mettre en mots et en images la guerre emblématique de la Contre-Révolution ? Patrick Buisson a réalisé de bout en bout ce superbe album qui comprend quelque 150 illustrations, dont de nombreuses méconnues ou inédites : tableaux, gravures, drapeaux, vitraux, emblèmes, armes et objets éclairent un texte original et enlevé qui fait une large place à des mémoires et témoignages contemporains.

Biographie de l'auteur
Patrick Buisson, historien, essayiste et politologue, dirige la chaîne Histoire. Il a publié l'année dernière le best-seller La Cause du peuple . Il est également l'auteur de 1940-1945, années érotiques et d'une dizaine de films historiques.

Les Guerres de Vendée pour les Nuls

Présentation de l'éditeur
Après le succès inattendu de La Vendée PLN, voici l'histoire d'une période qui a résonné bien au-delà des frontières de sa région après la Révolution française ! Voici l'histoire d'un épisode crucial bien que méconnu de l'après Révolution française : comment la politique délibérément anticatholique du pouvoir révolutionnaire de l'après-1789 a révolté une population qui pourtant ne lui était a priori pas hostile, provoquant l'un des plus grands génocides de l'histoire de France. Voici le récit d'une guerre qui lança plusieurs fois en l'espace de 20 ans des gens du peuple - hommes, femmes, vieillards, enfants - avec des fourches et des faux contre des troupes républicaines aguerries et suréquipées. Découvrez Charette, le roi de la Vendée, ou encore bien plus tard la duchesse de Berry qui tenta de mener un ultime soulèvement, et plongez dans les heures noires de la République avec les noyades de Carrier et les "colonnes infernales" de Turreau. Partez à la découverte du récit captivant et effroyable de cette "guerre des géants" racontée à la sauce Nuls par un professeur d'histoire et amoureux d'un terroir à l'identité si marquée.

Biographie de l'auteur
Michel Chamard est historien de formation, ancien rédacteur en chef adjoint du Figaro (service politique), ancien conseiller culturel au Conseil régional de la Vendée. Il dirige depuis 2011 le Centre vendéen de recherches historiques.

livre_vendee_du genocide au memoricide

Présentation de l'éditeur
Vingt-cinq ans après la publication de son livre, Le Génocide franco-français : la Vendée-Vengé, Reynald Secher, grâce à la découverte aux Archives nationales de documents totalement inédits, démontre, preuves à l'appui, que le génocide de la Vendée a bien été conçu, voté et mis en oeuvre personnellement par les membres du Comité de salut public et par la Convention, et que l'armée et l'administration n'ont fait qu'exécuter les ordres. Afin d'échapper à leurs responsabilités et de masquer la logique idéologique et politique qui menait inéluctablement la République jacobine au génocide, ces criminels et leurs héritiers politiques ont nié. les faits, imposé à la nation leur auto-amnistie et une impunité générale. Ils ont ainsi perpétré un second crime, celui de mémoricide, qui, par un renversement pervers, a désigné les victimes vendéennes comme bourreaux et transformé les bourreaux jacobins en victimes. A ce premier scandale s'en est ajouté un second : ces bourreaux ont bénéficié de toutes les faveurs et des honneurs de l'Etat, tandis que les victimes et leurs descendants, traumatisés, ont été réduits au silence et en permanence persécutés, se retrouvant ainsi exclus d'une citoyenneté qui leur revenait de droit.

Biographie de l'auteur
Reynald Secher, docteur ès lettres, écrivain, scénariste, est l'auteur du concept de mémoricide, quatrième crime degénocide. Gilles-William Goldnadel (préfacier de ce livre), avocat pénaliste, président fondateur d'Avocats sans frontières, est l'auteur de plusieurs ouvrages. Hélène Piralian-Simonyan (qui a rédigé une postface) philosophe et psychanalyste, travaille sur les génocides et les effets psychiques que leurs dénis entraînent pour les héritiers de victimes comme pour ceux des bourreaux. Stéphane Courtois (également auteur d'une postface) est directeur de recherches au CNRS, spécialiste des phénomènes révolutionnaires.

La Carte du Génocide Vendéen
Les dates du Génocide Vendéen
Les massacres du Génocide Vendéen
Le Déni sur le Génocide Vendéen
Le Blog Génocide Vendéen
Notre Projet



Louis Marie Turreau
Étienne Jean-François Cordellier-Delanoüe
Louis Grignon
Jean-Baptiste Carrier
Jean-Baptiste Huché
Jean Baptiste Lachenay
Jean Alexandre Caffin
Bertrand Barère
Jacques Billaud-Varenne



Lazare Carnot
Jean-Marie Collot d'Herbois
Georges Couthon
Robert Lindet
Pierre-Louis Prieur de la Marne
Claude-Antoine Prieur de la Côte-d’Or
Maximilien Robespierre
André Jeanbon Saint André
Louis Antoine Saint-Just